Accueil > Les recettes > Peinture à la chaux

Peinture à la chaux

(VA SUR TOUT SUPPORT SAUF PEINTURE GLYCERO, VERNIS…)

MISE EN ŒUVRE :

Préparer le support (ex enlever la tapisserie, reboucher les trous, poncer légèrement) dépoussiérer et humidifier légèrement (avec un pulvérisateur) son support avant toute application à la chaux (particulièrement sur les murs en plâtre). Dans un récipient assez grand pour votre mélange, mélangez toutes les poudres ensembles, l’eau en dernier- utiliser un mélangeur à peinture pour que l’ensemble soit bien homogène.

Première couche de chaux blanche (impression) : 1 volume de chaux pour 2 à 3 volumes d’eau (si vous n’êtes pas sur de la consistance désirée enlever un volume d’eau). Pour les volumes, vous pouvez utiliser un récipient type seau dont vous aurez préalablement enlever la tare.

Deuxième couche teintée (même proportion que ci-dessus) pour la teinte des essais sont impératifs, à faire sur votre couche d’impression avec différents pourcentages de colorants et bien attendre le résultat sec. Vous pouvez alterner différentes passes pour jouer sur la transparence.

Sur la dernière passe teintée qui recouvrira le reste, rajouter à la chaux le fixateur qui empêchera le farinage de votre peinture (vous pouvez éventuellement mettre celui-ci dès la première  couche). Il faut 7 % de fixateur par rapport au poids de chaux sec que vous utilisez (dans ces 7 % : ¼ de caséine -agent mouillant + fixateur- + ¾ d’alun de potasse -fixateur habituel couramment utilisé dans les badigeons à la chaux-). Le fixateur ne modifie en rien l’aspect final de votre badigeon.